12/10/2016

BELGIQUE: Communiqué du Comité de Surveillance Otan sur la ruptu re du cessez-le-feu en Syrie

Les ricano-otano-occidentaux, gouvernants et médias, ont un sacré Kulot, ils oublient leurs responsabilités et leurs massacres dans ce conflit qu’ils out soutenu et ourdi de l’ extérieur... Alep est un des foyers de l’ État islamique. C’ est aussi de là que ces événements tragiques ont débuté, ont été fomentés, parce que les puissances occidentale (USA et régime hollando-vallsiste, en tête) ont décidé que “Assad devait partir!” et que “ses jours étaient comptés (Fabius)”. Ils ont laissé partir des centaines de volontaires pour soutenir les “rebelles”, les “démocrates”, les “déserteurs de l’ASL”, ils ont fourni de l’ extérieur armes, fric, combattants, appuis politique et diplomatique, ...
 
Aujourd’hui, ces fameux combattants “démocrates” reviennent chez nous poser leurs bombes, reconvertis en terroristes islamiques... Les troupes de Assad, aidés par les Russes, les Kurdes, sont les seuls a obtenir des résultats, à avancer pour mettre fin à ce conflit... Et l’ Occident joue la carte humanitaire, ils veulent imposer la cessez-le-feu, ...
 
Ce n’ est pas difficile de deviner pourquoi: seuls les islamistes en profiteront beaucoup plus que la population civile d’ Alep, en renforçant leurs positions et en perpétuant leur règne féodal, meurtrier et absolu dans les zones qu’ ils occupent encore.
Une seconde raison: après des dizaines d’ années de colonialisme de pays d’ Europe occidentale, les Syriens se sont tournés vers l’ influence soviétique et ont été ainsi aidés à maintenir un état plus progressiste et pro-Palestinien... C’ est cette influence russe que les Ricano-occidentaux veulent liquider.
 
Aujourd’ hui, l’ État islamiste est soutenu par des tueurs venus de 90 pays, ... Et les puissances occidentales continuent à les soutenir,... Sans ce soutien, et l’ intervention armée des Ango-Ricains en Irak, en Afghanistan, la terreur islamiste n’ aurait probablement jamais existé, ... Il est à remarquer que les guerres entre les différentes croyances religieuses en Irak, ne se sont réveillées qu’ à la suite de la guerre d’ agression contre l’ Irak, ... Car là aussi les terroristes posent des bombes et commettent des attentats meurtriers et aveugles.  La Libye aussi connaît elle aussi aussi l’ instabilité, depuis l’ agression franco-anglo-ricaine et otanienne, ..., dans ce pays.
 
Lorsque l’ on veut écrire l’ Histoire des Peuples, il faut toujours remonter aux sources, et non se contenter de dénoncer les formes et les conséquences qui ne conviennent pas (ou plus)... Partout, il ne faut jamais oublier la main des Ricains et des puissances impérialistes, capitalistes et colonialistes d’ Europe occidentales, toujours prêtes à de nouvelles guerres de pillage et de (re)conquêtes, ...
 
RoRo
 
 
 
Sent: Wednesday, October 12, 2016 11:24 AM
To: Undisclosed-Recipient:;
Subject: Communiqué du Comité de Surveillance Otan sur la rupture du cessez-le-feu en Syrie
 
Communiqué du Comité de Surveillance Otan sur la rupture du cessez-le-feu en Syrie

 

Tout comme les cessez-le-feu antérieurs, celui conclu il y a quelques semaines en Syrie a rapidement échoué. La plupart des medias en Belgique ne manquent pas d'en rejeter la faute sur le gouvernement syrien et ses alliés dont principalement la Russie. Certains medias et organisations politiques appellent même à une intervention militaire accrue de la part de la "Coalition internationale contre l'EI en Irak et en Syrie", notamment l’imposition d’une « no fly zone » par les Etats-Unis ou l’OTAN. 

Si nous condamnons les frappes indiscriminées dont les civils sont victimes, l'échec du cessez-le-feu est avant tout imputable aux groupes d'opposition armés qui sévissent en Syrie. Nombre d’entre eux l'ont ouvertement rejeté et maintiennent leur alliance avec les "islamistes" les plus belliqueux, Etat islamique et, surtout Fatah al-Cham, nouveau nom du Front Al-Nosra, filiale d’Al Qaeda en Syrie. En outre, le cessez-le-feu a été violé de façon flagrante lorsque des avions US ont bombardé des positions de l'armée syrienne faisant face à l'EI.

 

S'agit-il vraiment de "sauver Alep"? Il n'en est rien.

 

Rappelons que la Belgique a renouvelé sa participation à cette Coalition en Irak et l'a étendue à la Syrie en envoyant 4 bombardiers F-16 rejoindre la flottille de l'Otan depuis juillet 2016.

 

Les Etats occidentaux, en premier lieu les Etats-Unis et l'Otan, sont largement responsables de cette guerre qui dure depuis 5 ans. Ils ont exclu pendant des années que le gouvernement de Bachar Al-Assad, - gouvernement légal- soit associé à des négociations sur l'avenir de son pays. Ils ont livré, directement ou par l'intermédiaire de leurs partenaires, des armes aux "rebelles" autoproclamés. La symbiose entre ces différents groupes armés est telle, d'un point de vue militaire et idéologique, que toute distinction est devenue impossible entre "modérés" et "terroristes".

 

Il n'y a pas d'issue militaire dans ce terrible conflit. La Belgique ne peut pas continuer à soutenir la Coalition internationale tout en prétendant chercher des solutions diplomatiques, des négociations équitables. Il faut soutenir la position du médiateur de l'ONU, en faveur d'une recherche de solution politique équitable à la guerre en Syrie. La Belgique doit arrêter ses ventes d’armes aux pays alimentant directement les factions syriennes, en particulier l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, cesser toute participation militaire directe, faire revenir ses bombardiers F-16 et se retirer de cette Coalition.

 

 

Le 4.10.2016                                                                         Le Comité de Surveillance Otan

13:34 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.