27/04/2013

SYRIE: sale temps pour Joëlle MILQUET: Lettre ouverte aux parents de jeunes Belges qui se battent en Syrie ( extraits)

SYRIE: sale temps pour Joëlle MILQUET: Lettre ouverte aux parents de jeunes Belges qui se battent en Syrie (extraits)
RoRo

 

Lettre ouverte aux parents de jeunes Belges qui se battent en Syrie (extraits)

Bahar Kimyongür (27 mars 2013)

 

Chers parents,

Vous êtes sans doute les premiers à savoir que vos enfants sont partis combattre en Syrie au nom d’une foi déshumanisante, nihiliste, monstrueuse, dont la mission première est de détruire la vie, l’avenir, la dignité et la liberté d’autrui.

La plupart des Syriens souffrent hélas de voir vos enfants servir de soldats pour le compte de potentats haineux qui se moquent autant du bonheur du peuple syrien que de celui de vos enfants. (…)

Si je m’oppose avec force aux idées fanatiques qui ont incité vos enfants à partir combattre dans un pays dont ils ne connaissent ni l’histoire, ni le mode de vie, ni la complexité, je ne suis pas pour autant indifférent à votre désarroi. Surtout depuis que j’ai vu les larmes de M. Dimitri Bontinck couler pour son fils Jejoen devenu d’abord instrument puis otage des terroristes syriens.

En tant qu’activiste pour la paix turco-syrien originaire d’Antioche, la ville par où vos enfants sont sans doute passés, je souhaiterais vous aider à les retrouver, à la fois pour votre bien et pour celui du peuple syrien.

Mais vous aider, c’est d’abord vous renseigner sur l’attitude crapuleuse du gouvernement belge qui, depuis le début de la tragédie syrienne, contribue avec ses alliés français, britanniques, étasuniens, israéliens, turcs et wahhabites, à encourager le terrorisme et la confrontation en Syrie.

En créant une « Task Force Syrie », la ministre de l’Intérieur veut aujourd’hui vous faire croire qu’elle se soucie du sort de vos enfants et de la sécurité de la Belgique.

Si Mme Milquet se préoccupe tant de votre malheur et de notre bien-être, il serait sans doute utile de lui demander pourquoi son gouvernement fournit des armes aux rebelles syriens et à fortiori, à vos propres enfants. (…)

Avec l’appui politique, financier et moral de notre gouvernement, le régime de Riyad approvisionne ainsi le front syrien tant en canons qu’en chair à canon.

Si Mme Milquet pense tant à vos enfants, pourquoi ne s’oppose-t-elle pas à la stratégie terroriste mise en place par l’Arabie saoudite contre la Syrie ? M. Thomas Baum, directeur de l’Institut flamand pour la paix et la prévention de la violence nous offre une explication courte et précise à ce sujet :

« On peut s’interroger sur la pertinence de livrer des armes à un régime pareil vu la situation des droits de l’Homme. Mais il y a l’argent du pétrole et le pays est aussi un grand marché. L’Occident voit ce pays comme un allié important et un barrage face à l’Iran. De ce point de vue, armer un tel pays est intéressant. » (Annelien De Greef, De Standaard, 26 mars 2013) (…)

Le rôle des médias dominants dans l’incitation au terrorisme dont vos enfants ont été victimes n’est donc certainement pas à sous-estimer.

En effet, aucun mouvement terroriste au monde n’a bénéficié d’un capital sympathie aussi élevé que la rébellion anti-syrienne.

Jamais nos médias n’ont versé dans un « romantisme révolutionnaire » aussi béat et aveugle. (…)

En attendant, je souhaite de tout cœur que vos enfants échappent à la guerre et à la tentation terroriste et qu’ils rentrent sains et saufs à la maison.


Consulter la liste des nouvelles

 

14:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.