VIDÉO – SYRIE. Attaque chimique: C’est la Turquie qui a équipé le gang des barbares

Publié le 20 mars 2013

59


home_ustALEP, Syrie - Il y a 3 mois déjà, nous diffusions la vidéo en dessous, pour alerter l’opinion publique nationale et internationale sur la préparation de l’utilisation de bombes chimiques, contre la population civile syrienne, et incriminer le Gouvernement syrien. Il était clair que, menacés sur le terrain et bénéficiant d’une propagande incommensurable, les terroristes syriens et étrangers qui veulent détruire la Syrie allaient faire tout leur possible pour envenimer et pourrir la situation. Nous y sommes.

Dans cette vidéo, la société turque TEKKIM, qui a livré des produits chimiques aux terroristes, les fait tester sur des lapins qu’on voit agonisant et puis mourir- Au secours Brigitte Bardot !-, et on a vu les effets hier, sur des enfants, des femmes et des hommes. Des innocents qui n’ont rien demandé.

Tout avait commencé le 8 décembre dernier avec les révélations d’un journal turque, l’ULUSALKANAL (article en turque) après que, à Dareyya, l’armée arabe syrienne ait découvert un entrepôt de ces produits interdits. Ce jour-là, à Dareyya dans la périphérie de Damas, l’armée avait organisé un raid qualitatif dans le QG des terroristes. Ce dernier avait permis la saisie de nombreux produits chimiques.

Epinglées, les autorités turques avaient alors fait savoir que les produits qui venaient de cette société TEKKIM, avaient été probablement volés à Alep, puisqu’elles commerçaient avec des sociétés sur place. Mais, l’embargo n’existait donc pas dans ce commerce pour les sociétés turques ? Mystère et boule de gomme. Selon John Ocal, directeur d’un groupe métallurgique « Metalurji’nin », les artisans de la ville d’Alep s’approvisionnaient auprès d’eux. Ainsi, des matériaux utilisés dans la fabrication de bombes comme le permanganate, le potassium, le nitrate de potassium, le chlorate de potassium, le nitrate de sodium, l’acétone, le nitrate de magnésium etc…, sont livrés aux terroristes qui veulent détruire la Syrie en toute connaissance de cause.

La direction de la Société TEKKIM avait alors donné des explications abracadabrantesques, disant qu’elle ne soutenait aucun groupe terroriste. Et, comme par hasard, de Barack Obama en passant par ses laquais, après cette découverte de l’armée arabe syrienne, la presse « mainstream » relayaient la même prose mortifère pour dire que le Gouvernement syrien s’apprêtait  utiliser des armes chimiques. N’est-ce pas ça d’ailleurs le prétexte avancé par le président français pour armer les terroristes ? Il n’y a donc pas de surprise que le signal leur été donné, aux terroristes, d’utiliser ces armes. Actuellement, pour qu’il n’y ait pas dissonance, les médias gardent le silence. Ceci ne va pas durer et la récitation sera déclamé à sens unique et toujours contre la Syrie, la vraie, pas celle des traîtres. Bingo, les Etats-Unis ont accusé Damas d’être derrière cet attentat, comme si, victime de ce complot indescriptible, les autorités pouvaient encore se permettre un tel dérapage. De qui se moque Barack  Obama ?

Ah, la fable des armes chimiques des Gouvernements qu’on déteste ! C’est suranné.  l’Irak de Saddam Hussein en sait quelque chose, ce qui avait permis que la coalition envahisse ce pays pour rien. Il ne se passe pas un jour sans qu’il n’y ait un attentat dans le pays. L’hypocrisie et le cynisme de la Turquie sont encore pires. En effet, le président turc Abdullah Gül, avait déclaré que, en Syrie «La Turquie est contre les armes chimiques ». Une escroquerie.

Le ministre syrien de l’Information, Omran al-Zoabi après cet attentat meurtrier a déclaré avec raison:

« Les gouvernements d’Erdogan (en Turquie) et du Qatar portent une responsabilité juridique, morale et politique pour le crime perpétré par les terroristes à Khan al Assal (province d’Alep) qui a coûté la vie à 16 personnes et a fait 86 blessés graves, pour la plupart des civils ».

Hélas, ces pays font partie de la soi-disant « communauté internationale », devrais-je dire, « communauté intouchable » ? Sans doute…