24/09/2011

[Assawra] Libye : Total reprend sa production de pétrole l8

Erreur de langage ou hypocrisie (???): le régime de Kadhafi n’a pas chuté. Il a été détruit par des renégats de l’intérieur, aidés de l’ extérieur par les ricano-otano-occidentaux qui ont tout organisé, comme dans les pays de l’ Est il y a quelque 20 années...
Les experts en révolutions et contre-révolutions sont passés par-là tout simplement. Et on sait qu’ils ne manquent pas de moyens. Pour abattre l’Urss, ils ont mis 70 ans, aidé les fascistes et les nazis, déclenché une seconde guerre mondiale, organisé la course aux armements, dépensés des dizaines de milliers de milliards de dollars, ruiné bien des pays réduits de nouveau en esclavage, organisé des blocus...
Aider Total à reprendre sa production de pétrole ... libyen, c’ est tout un programme et un but, non ... ???
RoRo
 
From: Al Faraby
Sent: Friday, September 23, 2011 7:57 PM
 
Subject: [Assawra] Libye : Total reprend sa production de pétrole
 
Libye : Total reprend sa production de pétrole
23 septembre 2011
 
Total a annoncé qu'il allait reprendre "ce week-end" la production de pétrole sur une plate-forme au large de la Libye, ce qui fera de lui la première compagnie étrangère à rouvrir le robinet d'or noir libyen depuis la chute du régime de Muammar Kadhafi.
(...)
 
 
 
[Assawra]
 
 
--
"Résister à l'occupation, c'est vivre libre"
http://www.aloufok.net
Dédié à l'Intifada...
 

Libye : Total reprend sa production de pétrole

vendredi 23 septembre 2011, par La Rédaction

Total a annoncé qu’il allait reprendre "ce week-end" la production de pétrole sur une plate-forme au large de la Libye, ce qui fera de lui la première compagnie étrangère à rouvrir le robinet d’or noir libyen depuis la chute du régime de Muammar Kadhafi.
"On va reprendre la production sur (la plate-forme d’)Al Jurf ce week-end", a déclaré un porte-parole du géant pétrolier français.
La plate-forme intacte d’Al Jurf (ouest), à l’arrêt depuis mars en raison de la révolte contre le régime déchu de Muammar Kadhafi, est opérée par la compagnie libyenne Mabruk Oil, détenue à 50 % par la compagnie nationale libyenne, la National Oil Corporation (NOC), à 37,5 % par Total et à 12,5 % par l’allemand Wintershall. Située à environ 100 kilomètres au large des côtes libyennes, elle avait avant la guerre une production de 40 000 barils par jour.
Le retour à la normale prendra "quelques semaines", selon un porte-parole de Total. Les premières exportations depuis le champ au large, qui est desservi par pétrolier, auront lieu dans "environ 15 jours", a-t-il ajouté.
L’Union européenne vient de lever ce vendredi des sanctions visant la très puissante NOC, ce qui doit faciliter les opérations pétrolières en Libye.
Dans un entretien au journal allemand Handelsblatt publié lundi, le patron de Total, Christophe de Margerie, avait indiqué que la production du groupe en Libye devrait reprendre "rapidement", le groupe ayant "de bonnes raisons de penser que nos sites de production sont en bon état en dépit du conflit". Total, présent sur quatre sites libyens (Al Jurf et trois champs à terre), produisait avant la guerre environ 55 000 barils par jour en Libye, dont la production pétrolière quotidienne d’environ 1,6 million de barils s’est vue réduite à une peau de chagrin à cause de la guerre. Concernant les sites à terre, aucun calendrier de reprise n’est fixé, selon Total.
La compagnie libyenne Arabian Gulf Oil, basée dans le fief de l’insurrection à Benghazi, avait déjà repris il y a dix jours la production dans l’est du pays. La chute du régime de Muammar Kadhafi a réveillé les espoirs d’une redistribution des cartes pétrolières favorisant les entreprises des pays les plus engagés dans la guerre contre le leader libyen, comme la France. Les experts soulignent que la priorité pour le nouveau pouvoir est de faire repartir les exportations de pétrole, probablement avec le concours des compagnies déjà bien implantées dans le pays, comme l’italien Eni, Total ou l’espagnol Respol.
Les avis divergent sur le temps nécessaire pour reprendre la production à son niveau d’avant-guerre. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) juge réaliste un délai de 18 mois. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) pense qu’il faudra attendre au moins 2013, avec une prévision de production de 1,1 million de barils par jour à fin 2012.

(Vendredi, 23 septembre 2011 - Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion "Assawra"
faites la demande à l’adresse :
inscription@assawra.info

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

 

20:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Commentaires

Dans deux siècles, le groupe Total sera toujours là. Il aura même fusionné avec l’américain Monsanto pour former un des conglomérats pétrophytochimiques les plus puissants de l’histoire humaine. La pollution et la contamination de l’air et des sols prendront alors une échelle logarithmapocalyptique. C’est dévoilé dans un premier roman « Ruptures Conventionnelles » qui sort ces jours-ci aux éditions de la Bartavelle.

Écrit par : CJ | 28/09/2011

Les commentaires sont fermés.