22/02/2008

15/02/2008: Réponse du berger pakistanais à la bergère étasunienne ...

-------- Message original --------

Sujet: Réponse du berger pakistanais à la bergère étasunienne COMAGUER
Date: Fri, 15 Feb 2008 00:03:20 +0100
De: melusine <melusine@nerim.net>
Pour :: sortir de l europe sortirdeleurope@yahoogroupes.fr

Comaguer                                      
Au fil des jours...
14.02.08 

Réponse du berger pakistanais à la bergère étasunienne 

L’'intense activité déployée depuis quelques mois  par les Etats-Unis pour infléchir le cours de la politique pakistanaise, voire pour faire tomber le gouvernement actuel, coupable aux yeux de Washington de relations trop amicales et de plus en plus intenses avec la Chine – celle-ci prévoit maintenant le doublement de la route transfrontalière du Karakorum et la construction d’'une voie ferrée suivant le même parcours – et avec l’'Iran – avec lequel un accord a été signé pour construire un gazoduc livrant du gaz naturel au Pakistan -  n’'a évidemment  pas échappé aux dirigeants pakistanais.

La campagne médiatique orchestrée par les Etats-Unis a visé ces dernières semaines à répandre la frayeur atomique,  les bombes atomiques pakistanaises risquant, selon les annonces apocalyptiques destinées à justifier une intervention militaire directe des Etats-Unis au Pakistan, de tomber entre les mains d’'Al Qaïda et de Ben Laden dont le spectre hante toujours les nuits washingtoniennes. 
 
On imagine assez  bien une sorte de bande dessinée où l’on verrait quelques barbus enveloppés de houppelandes rustiques s'’approchant  nuitamment d'’un hangar en tôle ondulée, sautant un grillage, ligotant quelques gardiens ensommeillés et repartant furtivement avec une bombe atomique pakistanaise dans  un grand sac de voyage.
Pour couper court à cette campagne qui les fait passer pour des gamins turbulents et indisciplinés, image qui contient sa dose de racisme méprisant, les généraux pakistanais ont réagi.

Le  25 Janvier le Général Atta M Iqhman a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a analysé les dysfonctionnements dans les procédures de sécurité des armes nucléaires aux Etats-Unis, dysfonctionnements qui ont été révélés le 29 Août 2007 à l'’occasion du  vol au dessus du territoire des Etats-Unis  d’'un  bombardier stratégique B 52 sous les ailes duquel avaient été attachées par erreur six missiles à tête nucléaire prêts à l’emploi.
Le général a souligné que cet incident traduisait de graves faiblesses dans les procédures de contrôle des armes nucléaires par l’'armée US et notant que d’'autres  incidents analogues dont il a aimablement fourni la liste avaient déjà eu lieu il a très aimablement offert les services de l'’armée pakistanaise pour améliorer ces contrôles avant qu'’une catastrophe ne se produise.
Un journaliste US présent a voulu réorienter le débat et voulant montrer que la Pakistan n'’avait pas de leçons à donner s'’en est pris au rôle de ce pays en matière de  prolifération nucléaire (le Pakistan n'’est pas, rappelons–le, signataire du traité de non prolifération). Il s'’est attiré la réponse suivante : « Tous les Etats nucléaires professent la non-prolifération mais aident leurs amis à acquérir l’'arme nucléaire. Les Etats-Unis ont aidé la Grande-Bretagne et la France. La France a aidé Israël .La Russie a aidé la Chine. Et le général a ajouté avec un sourire : « Il se dit dans les médias occidentaux que la Chine a aidé le Pakistan. Pourquoi le Pakistan ne ferait pas comme les autres ? » 
 
Soucieux sans doute d'’éviter un incident diplomatique, le général a ensuite laissé la parole à son adjoint le colonel Bom Zhalot qui a fait état de ses craintes sur le sang-froid et la maîtrise des dirigeants des Etats-Unis. 
 
« Les dirigeants des Etats-Unis considèrent que la vie, y compris celle de l'’embryon, est sacrée mais ils n’'ont pas hésité à utiliser deux fois l'’arme atomique ! » 
 
« Le commandant en chef des Etats-Unis (BUSH) est un ancien alcoolique et 20% des militaires US sont de gros buveurs   Combien d’'entre eux sont responsables des armes nucléaires ? 
 
Répondant enfin à une question sur les dangers de l’'islamisme le colonel a répondu :
« Des millions d'Américains croient que la fin du monde est proche et que cela hâtera leur arrivée au paradis. De nombreux pakistanais s'’inquiètent de voir les Etats-Unis être un jour gouvernés par des extrémistes religieux qui verraient dans l'’holocauste nucléaire une voie rapide vers le paradis. » 
 
Selon le correspondant du New York Times présent sur place les diplomates US qui assistaient à la conférence de presse ont refusé tout commentaire.
Question : SARKOZY est-il prêt à aller à Islamabad pour donner des conseils de bonne gouvernance aux dirigeants pakistanais ? S’'il le fait, on attendra avec une curiosité  gourmande les commentaires officiels qui seront faits là-bas sur l’'idéologie du Chanoine de Latran.

19:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.